AccueilCollectif de photographes Art-Logic.Forums artistiquesForum photographes artistes, plasticiens.

Armature dans l’argile

Forum photographes artistes, plasticiens.

3 commentaires dans cette discussion.



mulane
Message édité.
12/11/2007 09:50:59

Armature dans l’argile

Bonjour ami(e)s artistes,
Voila mon problème, je fait des modelages avec de l’argile et après quelques pièces simpa je m’attaque aux chevaux (ma passion) en effet je suis cavalière et j’ai plusieurs loulous chez moi, bref.
Je part sur une base plaine pour les membres puis, pour le corp je le monte en "creux" ensuite je sculte dans l’argile les membres les pics au pics à brochette et retir peu à peu l’argile de trop.
Je laisse à l’argile le temps de sécher en maintenant surtout les membres sous platique et avec leurs pics, mais il faut bien que je les retir "ses pics" et là j’ai de gros problème d’aplomb. mon cheval ne tien plus sur c’est membres, la terre fini par bouger les membres se torde etc...
Avez vous des conseils à me donner ?



12/11/2007 11:45:40

Armature métalique dans l’argile / fil de fer

Il y a effectivement des astuces pour un cheval debout ou tout autre sujet aux membres fragiles. La première serait de mettre une motte d’argile solide qui puisse servir de pilier supplémentaire lors du séchage de la pièce. Pour ne pas la voir se coller à la sculpture, il suffit de l’emballer dans un sac plastique.
Le mieux étant de travailler une posture de l’animal qui ne sollicite pas les pattes. Avec un cheval couché, vous ne risquez rien. Après cuisson, une pièce en argile qui se tiendrait sur des pattes fines resterait fragile. Si vous tenez à la posture d’un cheval debout, vous pouvez aussi “tricher” en l’appuyant à une barrière ou quelque chose dans ce style. Cela solidifiera la pièce
On peut utiliser des armatures pour solidifier lors du modelage de membres fins. J’utilise un fil de fer emballé dans du papier. Le papier gonflé d’humidité est "dilaté". Lors du séchage,.il se rétracte dégageant le volume nécessaire au retrait de l’argile. A la cuisson le papier brûle et laisse encore plus d’espace nécessaire à la dilatation du fer et au retrait de l’argile. Puisqu’il y a de l’air entre le fil de fer et l’argile, il ne faut pas oublier de laisser un évent. Faute de quoi cela éclaterait. Cette dernière technique est assez délicate et quelques tests avant biscuit peuvent se montrer opportun.




16/11/2007 12:34:17

Forum sculptures artistiques et techniques.

Merci pour ses conseils.



Répondre

Contact Lettre d'information Administration