AccueilCollectif de photographes Art-Logic.Forums artistiquesForum photographies et activités.

Un article pour fusiller le DR

Forum photographies et activités.

12 commentaires dans cette discussion.


Messages: 0 10

02/09/2009 11:18:57

Un article pour fusiller le DR

Je recherche quelqu’un qui pourrait écrire un article sur la contrariété qui existe entre les véritables auteurs, les micro-stock qui laminent vers le bas le prix de la photo, ainsi que de l’usage du DR qui bafoue le droit d’auteur. Je recherche une plume pédagogue qui appelle au sens de la sagesse et de la raison. On a déjà les photos et un communiqué de presse pour agrémenter l’article.
Quelqu’un ?



02/09/2009 18:08:39

Article coup de gueule

toi, je te sens énervé :)



03/09/2009 12:27:10

Article coup de gueule

Aurais-tu fais un pas en avant ? :cool Tu t’y colle ?



03/09/2009 13:44:08

Article coup de gueule

Puisqu’il est question de contrariété, j’ai là un "petit" article qui vaudra ce qu’il vaudra, mais qui peut servir de réflexion.



03/09/2009 14:44:28

Article coup de gueule

je crois que tout est dit dans les liens que tu cites....
moi j’ai envie d’appliquer ce system
http://www.libelyon.fr/info/2009/03/un-bistrot-lyon.html
ou
http://matin.branchez-vous.com/nouvelles/2009/02/un_restaurant_ou_lon_paye_ce_q.html
le client me donne ce qu’il veut :)
et si ce qu’il me donne ne me convient pas j’efface les photos :)



03/09/2009 15:56:14

Article coup de gueule

:cool Cette démarche me fait penser aux vendeurs de photos peu glorieux accompagnés de Père Noël.

Voulez-vous la photo du petit dernier ? Non ? Ha ce n’est pas grave Madame, on peut la déchirer.

:mouchoir
BonBonBon, personne pour me parler de cette contrariété entre auteurs photographes, micro-stock et DR ?



10/09/2009 14:11:44

Article coup de gueule

A lire.. Je ne comprendrai jamais comment on peut perdre son temps à donner ses photos pour de tout petits euros et des promesses alors que l’on peut en obtenir pour 100 fois cette somme.



15/09/2009 08:26:48

Article coup de gueule

Voila un sujet intéressant et qui me fait me poser une autre question. Ne peut on pas comparer ces micro stocks faites par accumulation de travaux plus ou moins amateurs, en tous cas sans auteur et gratuitement ou presque avec les logiciels libres qui sont une accumulation d’outils faits par des amateurs gratuitement. Il me semble que dans les deux cas il manque la notion d’auteur et donc d’une vison et que les deux nuisent aux professionnels et donc au moyen de vivre de son travail.



15/09/2009 12:28:23

Article coup de gueule

Vaste sujet, je vas mettre des couleurs pour que l’on s’y retrouve. :cool

Les logiciels libres sont dans la plupart des cas des outils professionnels. (Exemple Open Office, Linux, Php). Ces softs très complexes sont réalisés par des professionnels dans la plupart des cas. (Et non pas par un Geek boutonneux comme on nous le montre tous le temps).

L’image libre de droit sera sélectionnée par un iconographe sous-payé avec un objectif précis : bon pour un maximum de revente / pas bon un maximum de revente. L’exclusivité de la photographie n’existe plus. La culture de l’image est massacrée par une sélection faite sur quelques secondes.
Coté logiciels, des entreprises financent les auteurs développeurs. Les intérêts qu’une entreprise peut trouver à financer le logiciel libre vont à la performance, à la fiabilité, à l’excellente réactivité de mises à jour et surtout à la pérennité. Le coût logiciel est partagé par plusieurs entreprises. L’auteur est reconnu pour la qualité de son travail et reçoit plusieurs contreparties : rémunération par mécénat, publicité du fait de la diffusion, formation par le fait d’être au contact d’autres pros, rémunération pour un développement personnalisé.

Coté images libre de droits, le nom de l’auteur est bien souvent bafoué et retiré de la photographie. Il ne touche qu’une très petite somme sur la revente, n’est au contact de personne et surtout pas de son client. Pas de formation, pas de création personnalisée pour un client, beaucoup de mépris pour l’œuvre qui n’est plus qu’un objet commercial.


Le code lui est ouvert et non compilé. De ce simple fait, il peut être repris et ré-exploité si un groupe de développeurs tombe. Il n’en est rien coté logiciels commerciaux. Il n’est pas possible de ré-exploiter leur code. J’ai en exemple une base de données de mots clés attachés à des photographies. Elle provient d’un logiciel commercial qui n’a pas trouvé repreneur. Je peux jeter cette base de donnée qui n’a aucun espoir d’être ouverte et modifiée par un autre logiciel. Coté logiciel libre, il en va d’une toute autre musique.


La photographie libre de droit n’est pas un ensemble, le regroupement de la collection n’est pas une oeuvre, mais ressemble plus à un empilement d’objets triés et disponibles à la vente. Un peu comme dans une grande surface avec un rayon chaussettes, un rayon surgelé :rire. Comme pour le logiciel propriétaire, si la banque d’images tombe, rien ne garantie que le tri sera repris. Tout au plus, un concurrent rachètera le fichier client. Les contrats devront être refait avec les auteurs, si toutefois on ne les lèse pas complètement lors de la liquidation. :hinhin


Le logiciel libre lui est bien souvent protégé par une licence : généralement la GNU/GPL. Cette licence implique entre autre que si le logiciel est modifié, il doit rester sous la même licence. Voir wikipedia. Ainsi son auteur d’origine peut trouver son compte dans un ajout apporté gratuitement par quelqu’un d’autre. La personne tiers a intérêt à s’entendre avec l’auteur d’origine, ne serait-ce que pour trouver une même voie de développement. La charge de travail de l’auteur d’origine est réduite puisque maintenant partagée.


L’image libre de droit n’est pas protégée. Le contrat proposé fait perdre tous les droits. Signer ce type de contrat revient à pactiser avec le diable : On ramène le travail photographique au niveau de vulgaire marchandise. Adieu la reconnaissance de la création. Adieu la rémunération conséquente. Adieu la pérennisation de la création.



15/09/2009 13:24:15

Article coup de gueule

Merci pour toutes ces explications et précisions. Le sujet te tiens visiblement très à coeur. Je vais méditer cela avant de répondre.



Messages: 0 10

Répondre

Contact Lettre d'information Administration